L’épopée des réseaux d’échanges réciproques de savoirs® montre qu’il n’y a pas que les échanges économiques pour faire société. Des centaines de milliers de personnes se sont engagées dans des relations par lesquelles chacun enseigne aux autres, relations génératrices de fiertés individuelles et collectives.

On n’a guère à l’esprit aujourd’hui que les remèdes économiques pour résoudre les problèmes de la société. On dit ainsi que le chômage ne se réduira que par la croissance et la mise en activité des chômeurs et des exclus. Mais on peut douter que cela suffise car l’économie ne peut fournir à tous un remède au sentiment d’inutilité qui devient un enjeu majeur aujourd’hui. L’expérience de Claire et Marc Héber-Suffrin montre un remède efficace sans échanges économiques.

Une expérience fondatrice

Claire Héber-Suffrin, institutrice vers 1970 à Orly, se rend compte que ses élèves, dits en difficultés, ont une curiosité sur laquelle elle peut s’appuyer. Elle les emmène un jour faire un dossier sur la vie dans les HLM. Un chauffagiste, qui leur avait expliqué avec son rôle avec passion, s’invite un mois plus tard en classe pour voir ce qu’ils ont retenu. Cela ne lui paraît pas suffisant et il improvise un cours qui passionne élèves et institutrice. Il reste pour écouter un exposé sur les volcans, sujet qui le captive, et en discute plus d’une heure avec la géographe. Marc Héber-Suffrin (avocat) est alors aussi éducateur bénévole dans un club de prévention de la cité de transit, club qui va participer à la création du Réseau.

L’échange réciproque de savoirs, un dispositif décalé mais fécond

C. et M. Héber-Suffrin ont alors l’idée de créer un dispositif dans lequel chacun peut apprendre à condition d’enseigner autre chose : j’échange leçons de cuisine antillaise contre cours de soudure ou d’anglais. Les cours ne sont pas échangés deux à deux mais au sein du réseau. Les débuts sont enthousiasmants et très vite quarante personnes animent le réseau et plusieurs centaines y participent. Mais le projet interroge les pouvoirs établis et, épuisée de le tenir à bout de bras, Claire abandonne, s’engage dans la préparation d’un doctorat et part s’installer à Évry.

Elle y fait avec succès une nouvelle expérience et, à partir de là, structure avec Marc Héber-Suffrin et quelques autres un dispositif national et international. Les réseaux d’échanges réciproques de savoirs® se multiplient et mobilisent des centaines de milliers de personnes en s’implantant jusque dans les lieux inattendus

Des réseaux partout

On en trouve dans les grandes villes et dans les zones rurales, en France et en Europe, au Brésil, au Québec ou au Burkina Faso, au Sénégal, au Mali, dans des prisons ou un camp de réfugiés. Dans ce camp de réfugiés au Burundi, un réseau de deux mille participants a permis d’échanger sur des besoins basiques – comment faire pousser des légumes sur une terre aride – tout en donnant à tous le moyen de se projeter dans l’avenir.

Maryannick van den Abeele a de même mis en place un réseau à la Poste : je suis demandeur sur des indicateurs budgétaires et je propose le suivi de la relation clients ou encore la gestion des risques. Elle a montré les vertus de ce système pour la formation, la motivation et l’intégration des personnes, à condition de régler ses rapports avec les dispositifs officiels de formation.

Des échanges sources de fierté

Les réseaux ont bien sûr besoin de quelques subsides pour disposer de salles et rémunérer des salariés, qui créent notamment les nouveaux réseaux et forment leurs animateurs. Ce n’est pas le plus facile pour ce mouvement, même s’il a un impact social important par les liens et le sentiment d’utilité qu’il crée : les financeurs rapportent souvent leurs subventions au nombre d’emplois créés. Cet exemple très fort montre qu’il faut (ré)apprendre à aller au-delà du raisonnement économique pour faire face aux problèmes de la société d’aujourd’hui.

https://www.ecole.org/fr/seance/142-offre-cours-d-economie-demande-cours-de-soudure-le-succes-des-reseaux-d-echanges-reciproques-de-savoirs

https://www.ecole.org/fr/seance/793-le-reseau-d-echanges-reciproques-de-savoirs-une-innovation-a-la-poste-courrier

Site du réseau : https://www.rers-asso.org/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *