Bonjour,

Treize nouveaux exemples ont été choisis pour figurer dans le Jardin, à partir d’exemples discutés dans des séances de l’École de Paris en 2018. Voici la liste de ce bouquet, à nouveau très varié :

Avril 2018 : 2 800 km à vélo pour une découverte : on est heureux dans l’industrie

Dimitri Pleplé, étudiant à l’École centrale, a envie de savoir à quoi ressemble l’industrie et il élabore un projet original : faire un tour de France des usines. Il parcourra 2 800 km, en étant toujours bien accueilli. Il découvrira qu’il y a beaucoup plus d’usines en France qu’on imagine, qu’elles sont souvent bien cachées et… qu’on y vit heureux.

Mai 2018 : Réinventer la mobilité, une autre bataille numérique

Patrick Pélata revient à sa première passion, celle de chercheur, et s’attache à comprendre comment les développements numériques (plateformes, voitures autonome, etc.) pourront modifier la mobilité dans les villes. Il s’applique à démêler l’écheveau de toutes les évolutions en cours et des stratégies des acteurs.

Mai 2018 : Heliatek : les films photovoltaïques, de la paillasse à l’usine

Plutôt que de panneaux solaires lourds et opaques, ne pourrait-on pas couvrir les toits et les façades d’un film adhésif souple et léger ? Pourquoi ne couvrirait-il pas aussi nos voitures, téléphones et ordinateurs, faisant de chacun une source d’électricité ? Avec Thibaud Le Séguillon et Heliatek, ce rêve devient réalité…

Juin 2018 : Libérer les énergies au cœur d’une administration régalienne

Laurent Pellegrin, à la tête du service achats et finances d’une direction emblématique de l’Administration, réussit à instiller un souffle et une fierté professionnelle à des agents qui se sentaient relégués. Même dans l’univers contraint de l’Administration, la conduite du changement peut être une réussite.

Juin 2018 : Inventer la sécurité informatique dans un monde d’artistes

Quand il prend en charge la sécurité informatique de Lagardère, Thierry Auger comprend qu’on ne peut pas gérer les artistes avec les préconisations contraignantes qu’acceptent des ingénieurs d’EADS. Il invente une approche originale fondée sur des règles du jeu originales et la mobilisation de réseaux internes et externes.

Juillet 2018 : Inventer le futur du divertissement : le nouveau défi digital d’Ubisoft

Deborah Papiernik lance des projets nouveaux chez Ubisoft : attractions hyperréalistes offrant un nouvel avenir aux salles d’arcade ; tournées de spectacles vivants ; expériences de réalité virtuelle faisant éprouver les sensations dans une voiture autonome. De belles perspectives s’ouvrent à des entreprenants imaginatifs.

Juillet 2018 : Comment décider et prospérer dans un monde de surprises ?

Philippe Silberzahn, créateur de Digital Airways devenu enseignant, montre que la fascination pour les méthodes de prédiction pour se protéger des incertitudes conduit vers de fausses pistes. L’entrepreneur, lui, se nourrit de l’incertitude, et plutôt que de se demander de quoi l’avenir sera fait, il s’efforce de le fabriquer.

Septembre 2018 : Quand Casino réinvente le commerce grâce au numérique

Cyril Bourgois montre comment le groupe Casino mène une transformation en s’attachant à concilier le numérique des plateformes et le physique des magasins. Ces derniers sont alors vus comme des atouts et non comme des boulets dont il faut se débarrasser.

Octobre 2018 : La numérisation des retraites de l’État : les secrets d’une réforme réussie

Alain Piau a accompli un exploit en toute discrétion : mener la transformation numérique du service de gestion des retraites sans ruptures de service ni conflits visibles, en s’adaptant à des à-coups budgétaires, tout en développant chez les agents la fierté de leur expertise et du service rendu.

Novembre 2018 : Quand les seniors et les étudiants vivent sous le même toit

Nombre de seniors souffrent de solitude, et beaucoup d’étudiants ne trouvent pas à se loger. Pourquoi ne pas les faire vivre sous un même toit ? Encore faut-il créer la confiance. Typhaine de Penfentenyo a fondé une association qui crée et gère cette confiance. Jean-Renaud d’Élissagaray l’aide à changer d’échelle en proposant à des employeurs d’aider leurs salariés préoccupés par un parent âgé ou par un étudiant mal logé.

Novembre 2018 : Pour une agriculture plus technologique et plus respectueuse

Henri Bies-Péré œuvre à faire que la transformation digitale de l’agriculture parvienne à concilier productivité, qualité et respect de l’environnement. C’est ainsi que ce secteur devient le numéro deux de la robotisation tout en restant profondément ancré dans la vie des territoires.

Novembre 2018 : Le robot est mon ami : histoire d’une intégration réussie

Après l’École de la magistrature et à la suite de hasards heureux, Élisabeth Klein devient patronne de PME . Convaincue que l’entreprise ne survivrait qu’en se robotisant, elle lance l’aventure en associant son personnel, qui adopte le robot dans une démarche qui transforme les relations dans l’entreprise et avec son extérieur.

Décembre 2018 : Prendre au sérieux les territoires

Jean-Luc Delpeuch, président d’une communauté de commune, expérimente les vertus d’un fédéralisme inhabituel en France. Tout irait cependant mieux si l’État savait vraiment prendre au sérieux les territoires.

Catégories : Annonces

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *