La revue des anciens polytechniciens, La jaune et la rouge, publie dans son numéro 760 de décembre un dossier sur le retour des territoires coordonné par Pierre Veltz.

Il m’a proposé d’écrire un article sur l’apport des entreprenants dans le réveil des territoires. L’État devenant en effet progressivement impécunieux et distant, des territoires s’organisent pour lancer des projets, en recueillant des aides de l’État, des régions, des départements ou de l’Europe. Adrien Zeller, président de la région Alsace, a ainsi pu dire en 2000 après avoir analysé l’évolution de sa région : « Il n’y a pas de territoire sans avenir, il n’y a que des territoires sans projet. »

Lancer un projet pour le territoire est une aventure entrepreneuriale d’un genre particulier puisque les porteurs du projet ne sont pas animés par la recherche du profit, mais par la quête d’un intérêt collectif. L’article reprend deux exemples montrant l’originalité des initiatives qui peuvent fleurir « du bas » avant de se demander ce que le « haut » peut en faire : Figeac et Les Mureaux. Pour en savoir plus rendez-vous à l’adresse https://www.lajauneetlarouge.com/entreprenants-projets-territoires/

Catégories : Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *